Bonjour à tous,

Les problèmes articulaires, gènes articulaires m'intéressent beaucoup, aujourdhui on va parler de l'arthrite .siliciumorganiquegel

Qu'est ce que c'est  l'arthrite ?

Il s'agit d'inflammation de l'articulation ou de plusieurs articulations.

Vous devez vous préoccuper :

- de protéger la fonction articulaire

- d'éviter de l'extension de son atteinte.

Selon wikipédia l'arthrite est :

L'arthrite (du grec arthron : articulation) est une inflammation aiguë ou chronique des articulations dont l'origine est rhumatismale ou infectieuse. Elle ne désigne pas la pathologie répertoriée sous le nom d'arthrose, mais un signe clinique d'une des nombreuses maladies articulaires.

C'est une maladie généralement bénigne, mais qui peut être très invalidante. Elle serait le plus souvent déclenchée par le frottement anormal des fibres d'un tendon (composées essentiellement de collagène) anormalement sollicité, sur un os ou sur une articulation.

 

Les symtomes de l'arthrites :

  • douleur au niveau des tendons enflamés, à l'effort (seulement en début d'effort, puis disparaissant avec l'échauffement en cas d'inflammation légère)
  • élancements même au repos ou douleur chronique dans les cas plus graves, avec éventuellement :
  • inflammation (rougeur, sensation de chaleur)
  • gonflement de l'articulation (bursite) et une mobilité réduite
  • aussi grande courbature

La douleur arthritique

La douleur arthritique est vécue différemment d’une personne à l’autre. Son intensité repose en grande partie sur la gravité et l’étendue de la maladie. Parfois, la douleur s’estompe temporairement. Les activités quotidiennes doivent souvent être réorganisées en conséquence.

On ne comprend pas encore tous les mécanismes biologiques impliqués dans la genèse de la douleur arthritique. Tout de même, il semble que l'appauvrissement des tissus en oxygène joue un rôle de premier plan. Ce manque d'oxygène est lui-même causé par l'inflammation dans les articulations et les tensions dans les muscles. C'est pourquoi tout ce qui aide à détendre les muscles ou qui favorise la circulation sanguine dans les articulations soulage la douleur. Par ailleurs, la fatigue, l'anxiété, le stress et la dépression augmentent la perception de la douleur.

Divers moyens d'atténuer la douleur et la raideur, du moins temporairement à titre d'information :

  • Le repos, la relaxation et le sommeil

    La première arme contre la douleur arthritique serait le repos, surtout pour les personnes chez qui le stress, l'anxiété et la fatigue nerveuse sont très présents. Des exercices respiratoires, des techniques mentales de relaxation et la méditation sont autant de manières d'aider l'organisme à atteindre la détente.

  • L'exercice : essentiel

    Les personnes arthritiques doivent faire de l'exercice afin de préserver la mobilité des articulations et de baumedusamouraimaintenir la masse musculaire. L'exercice a aussi un effet analgésique puisqu'il entraîne la libération d'endorphines dans l'organisme. Toutefois, il est important de viser l'équilibre entre les périodes de repos et d'activité, en « écoutant » son corps. La fatigue et la douleur sont de bons indicateurs. Lorsqu'ils se manifestent, mieux vaut prendre le temps de relaxer. Par contre, trop de repos peut causer une raideur aux articulations et aux muscles. L'objectif à atteindre est donc un certain équilibre entre les périodes d'activité et de détente, lequel sera propre à chacun.

  • La massothérapie

    Les massages ont pour effet de relaxer les muscles et de détendre l'organisme en entier, soulageant les douleurs et les crampes. Il est important de parler de son état au massothérapeute afin qu'il adapte sa pratique en conséquence. On peut aussi combiner le massage à la thermothérapie, par exemple en prenant un bain d'eau chaude dans une baignoire à jets. Le massage suédois doux, le massage californien  conviennent donc mieux aux personnes arthritiques.

  • Le poids santé

    Les personnes qui ont un surplus de poids et qui souffrent d'arthrite auraient tout avantage à perdre les kilos superflus. Même une modeste perte de poids est profitable pour atténuer la douleur.